Un projet porté par l’Association nationale Jeunes Aidants Ensemble (JADE)

Public :  Enfants et adolescents (9-12, 12-15 et 15-18 ans)

Lieu : Le Coudray Montceaux, Ile-de-France – en cours de déploiement national

Mots clés : Jeunes aidants, Accompagnement, Ecoute, Répit


Descriptif

Depuis 2013, les ateliers cinéma-répit JADE offrent aux jeunes aidants entre 8 et 18 ans un séjour de répit et de création audiovisuelle. Ce sont sont de véritables espaces de répit et des lieux d’expression qui permettent aux jeunes aidants d’un proche parent malade, en situation de handicap ou de perte d’autonomie, de souffler, se rencontrer et d’échanger sur ce qu’ils vivent et de s’affirmer en tant qu’individu, grâce à une pratique artistique.

Gratuits pour les jeunes et leurs familles, ils ont lieu en résidence pendant les vacances scolaires d’automne et d’hiver au Domaine départemental de Chamarande en Essonne. Encadrés par une équipe de professionnels de l’audiovisuel, de l’animation et des psychologues, les jeunes sont répartis en deux groupes de 12 : le groupe des 8-13 ans (enfants) et le groupe des 14-18 ans (adolescents). 

Modalités organisationnelles

Calendrier opérationnel :

  • Juin à septembre : repérage des jeunes aidants franciliens auprès des hôpitaux, libéraux, HAD, Maison départementale des solidarités, ASE, équipes médico-sociales de l’Éducation nationale, associations d’usagers, etc.
  • Octobre : réunion d’information en amont des ateliers avec les jeunes aidants et leurs parents (ou responsables légaux) pour exposer le déroulé des ateliers, leur contenu pédagogique et artistique et faire connaissance.
  • Vacances scolaires : accueil de 12 jeunes par groupe d’âge (8-13 ans) et (14-18 ans), soit un total de 24 jeunes en résidence complète.
    • → Semaine 1 (octobre) : écriture du scénario et choix de l’histoire qu’ils souhaitent raconter autour de leur situation de jeune aidant.
    • → Semaine 2 (février) : réalisation des bruitages et voix off et/ou montage de leur film avec la bande son. Ils finaliseront pour les uns un film d’animation d’une durée de 3 à 4 minutes, et pour les autres un film documentaire d’environ 10 à 15 minutes.
  • Avril : réunion bilan animée par la responsable pédagogique et artistique, les psychologues et l’Association nationale JADE
  • Mai : Les films sont ensuite projetés dans une vraie salle de cinéma. Familles, amis, mécènes, équipe JADE, partenaires sont tous conviés à cette projection ouverte également au public.

Moyens humains mobilisés

L’équipe des ateliers cinéma-répit JADE est constituée de : 

  • Une réalisatrice, responsable pédagogique ;
  • Un professionnel de l’audiovisuel ;
  • Un professionnel du son ;
  • Un professionnel post production ;
  • Une artiste plasticienne ;
  • Un directeur de séjour ;
  • Une psychologue qui intervient tous les jours pour des temps individuels et/ou collectifs ;
  • Des animateurs BAFA.

Enjeux et difficultés rencontrées

Les jeunes aidants sont dans toutes les salles de classes, toutes les salles d’attente. Ils accompagnent parfois leur proche jusqu’en fin de vie. Trop souvent invisibles, sans reconnaissance, sans soutien, ils taisent souvent leur situation et ne s’identifient pas eux mêmes en tant que jeunes aidants ce qui rend leur repérage difficile.

Coût de l’initiative, mode de financement et partenaires

Le coût d’un dispositif complet (de juin année N à juin N+1): 81 000 €. L’association reçoit des subventions du conseil départemental, de partenaires privés et de fondations.

Bilan provisoire ou résultats obtenus

24 jeunes aidants mineurs sont accueillis chaque année dans l’Essonne. Les ateliers JADE ont permis d’accueillir à ce jour plus de 200 jeunes aidants. L’évaluation du dispositif est confiée à une organisation externe, le Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé (LPPS) de l’Université de Paris et permet de faire évoluer le dispositif pour être au plus près des attentes des jeunes aidants.

Ce projet a un impact fort sur les jeunes et sur leurs familles. « Pour les jeunes, la participation aux ateliers semble en effet permettre un répit psychologique, une identification à d’autres jeunes aidants et la possibilité de nouer de nouvelles amitiés. De plus, la participation des jeunes aux ateliers semble avoir un impact positif sur la personne aidée et sur la vie familiale » note ainsi la synthèse d’évaluation du LPPS Paris Descartes pour la session 2017-2018.

Reproductibilité

L’association s’attelle désormais à essaimer ce dispositif : il existe des ateliers labellisés JADE en Occitanie, dans le Sud, en Corrèze, et prochainement en Normandie et dans le Val de Marne.

L’Association nationale JADE a modélisé le dispositif pilote d’ateliers cinéma-répit JADE Essonne pour l’expérimenter sur l’ensemble du territoire. L’objectif est que tous les jeunes aidants puissent bénéficier de dispositifs labellisés JADE. L’association a conçu une méthodologie complète pour une prise en main rapide et facilitée par des acteurs locaux qu’elle accompagne dans toutes les étapes, du repérage des jeunes aidants à la mise en place du dispositif. Les structures porteuses de projet ont des profils très différents : association gestionnaire du médico-social, plateforme d’aide aux aidants, compagnie de théâtre, etc.

Contact

Personne en charge :

Amarantha Bourgeois, Directrice

Mail :

contact@jeunes-aidants.com

Téléphone :

07 67 29 67 39

  • Île-de-France
  • 91 - Essonne
  • Lycée
  • Collège
  • Primaire
  • Extérieur au cadre scolaire
Taille des polices
Contraste